Formation indiv.-Eleve

Formation continuée-Prof
 
Bilan Techno-peda prof

Bilan Techno-peda Ecole
Objectifs Réflexion2    


Réflexions....

Le schéma présente ici le résultat de mes réflexions et observations personnelles et ne constitue pas en soi une généralité. Chaque établissement scolaire a son propre parcours numérique.  L’objectif, ici, est plus de faire prendre conscience de l'importance de l'existence de ce parcours. La connaissance de l'existence de parcours similaires peut permettre aux directions ainsi qu'aux acteurs de terrains de mieux se situer dans leur propre environnement en constante évolution et ainsi mieux baliser leur propre parcours.

Une pédagogie numérique entraine de profonds changements.  Ces changements peuvent être imposés ou non mais impliquent toujours d’une manière ou d’une autre l’ensemble de la collectivité.  

A chaque stade on est amené à faire des choix.  Ces choix ont des répercussions à long terme et doivent donc faire l’objet d’études approfondies, de discussions animées, d’informations et de formations planifiées ainsi que d’évaluations programmées.

Le choix d’une plateforme (Moodle/claroline) pour ne prendre qu’un exemple. Moodle est une plateforme internationale d’origine australienne, Claroline a été initié par l’UCL et est donc fortement recommandée dans nos provinces.  Les 2 produits sont donc en concurrence ce qui n’est pas sans rappeler le duel Windows-MacOS. Va-t-on privilégier l’interdisciplinarité, l’ergonomie,  l’interface graphique, la simplicité, la pérennité ou son adaptabilité aux multiples supports (pc, tablette, pda,…)  ou bien encore va-t-on défendre la fibre patriotique.

Pour faire ces choix valablement, il est nécessaire de :

Ces choix sont le plus souvent faits par une équipe de direction ou  l’une ou l’autre personne ressource mais rarement au niveau d’une communauté.  

Les relations avec le pouvoir, les contraintes techniques, les mentalités, la formation, l’organisation, les implications économiques, la communication, le pédagogique, le relationnel,… Tous ses facteurs sont présent à chaque évolution et suscitent de plus en plus de vives réactions au fur et mesure de notre déplacement sur la courbe.

A l’heure actuelle on discerne déjà bien le parcours numérique, réalisé par quelques écoles du secondaire, conséquent aux choix et  aux options prisent il y a 5 ou 10 ans.  Et ce phénomène aura tendance à s’accentuer.

Les grosses structures (1500-2000 élèves) de part leur volume ont été obligées d’intégrer le numérique dans le fonctionnement de leur organisation et dispose de moyens supplémentaires tant en financement qu’en ressource humaine. Les plus petites écoles ont elles, une faculté d’adaptation plus rapide mais cela dépendant alors beaucoup plus de l’équipe de direction et de sa volonté d’innovation